Publié par : leslie2921 | février 16, 2010

La musique de la semaine…

Publicités
Publié par : leslie2921 | janvier 3, 2016

Merci à tous pour cette belle année !

Voici le rapport annuel 2015 de mon blog.

En voici un extrait :

Le Concert Hall de l’Opéra de Sydney peut contenir 2 700 personnes. Ce blog a été vu 12 000 fois en 2015. S’il était un concert à l’Opéra de Sydney, il faudrait environ 4 spectacles pour accueillir tout le monde.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

Publié par : leslie2921 | novembre 30, 2015

La féérie de Noël à Bollywood

613978

Après plusieurs mois de spéculations, de démentis et d’attente de confirmation officielle, le prochain film de Rohit SHETTY : DILWALE DULHANIA LE JAYENGE dont la sortie est prévue pour Noël 2015, mettra bien en vedette le couple SHARUKH KHAN/KAJOL dont les retrouvailles 22 ans après, sont toujours aussi rafraîchissantes.

Cette comédie romantique qui a vu le jour en 1995 est restée 62 semaines au box-office indien : record jusqu’à présent inégalé ! Défi à relever avec, la nouvelle version qui précisons-le ne sera pas une suite mais bien un remake plus moderne.

Wallpaper-dilwale-dulhania-le-jayenge-32189782-1280-720

Le succès du film aujourd’hui comme hier, repose dans la force du couple d’acteurs qui excellent dans le registre comique et qui ont su créer une complicité réelle qui ne date pas d’aujourd’hui.

photo-1445410061

En effet, Kajol et Shahrukh KHAN ont tourné de nombreux films ensemble. Mais tout s’est arrêté brusquement quand Kajol a épousé Ajay DEVGAN et surtout lorsque ce dernier, sans doute par jalousie, lui a formellement interdit de continuer à tourner avec Shahrukh… Peut-être s’est-il senti menacé par la formidable amitié qui unissait les deux compères à l’écran comme dans la vie privée.

 Kajol en a profité pour faire une pause dans sa carrière et a mis à profit son temps libre pour élever sa fille. C’est seulement après plusieurs années d’absence qu’elle a fait son come-back dans « FANAA » aux côtés d’ Aamir KHAN et plus récemment dans « MY NAME IS KHAN»  avec SRK .

Quoi qu’il en soit, Ajay et Sharukh semblent maintenant bel et bien réconciliés et même si ce n’est pas le grand amour, c’est tout bénéfice pour les fans qui sont toujours aussi excités à l’idée de retrouver le couple SRK/KAJOL, qui reste l’un des plus emblématiques du cinéma hindi et ce, pour notre plus grand plaisir !

Untitled-992

Publié par : leslie2921 | mars 8, 2015

Kalki Koechlin: coup de foudre à Bollywood (^^,)

tumblr_mpq7v7qBOZ1qbo8voo1_500

Indienne de nationalité, Kalki Koechlin, actrice française de 30 ans, a vécu toute son enfance en Inde, à Pondichéry, sa ville de naissance.

Si elle a eu du mal à ses débuts à se faire une place à Bollywood, elle est néanmoins la seule Occidentale à avoir réussi à s’imposer dans le cinéma hindi et a su dynamiser l’industrie cinématographique indienne.

A l’origine, conquérir Bollywood n’entrait pas dans ses projets. Elle n’avait alors qu’un seul désir : monter sur les planches. Mais en Inde, ce n’est pas avec le théâtre que l’on fait fortune ! Elle s’est donc formée à Londres avec l’envie de retourner à Bombay par la suite, sachant que son physique d’européenne ne serait pas forcément un atout et qu’elle ne pourrait donc pas jouer tous les rôles du cinéma indien.

Mais elle n’en a que faire, et avec son large sourire et sa peau claire, elle va cultiver sa différence et en faire une force. Son tempérament explosif et son look déjanté (elle n’hésite pas à « casser » son sari avec une ceinture (^^,) vont être un atout pour elle. Par sa différence, elle dénote avec les canons du milieu, toute en courbes et en battements de cils et tranche avec l’élégance convenue des stars locales. Les autres actrices n’en reviennent pas : elles qui se préoccupent avant tout de paraître sous leur meilleur jour, aussi vertueuses que désirables !

kalki1-jan15

Sa chance, Kalki Koechlin la doit avant tout au réalisateur Anurag Kashyap (qui fut un temps son mari) et à son film Dev.D qui l’a révélée en 2009. Un remake de Devdas, grand classique de Bollywood. Sa prestation lui a d’ailleurs valu le prix de meilleur second rôle.

Le couple récidive en 2011 avec That Girl in Yellow Boots, un thriller sur fond de drogue et de mafia à Bombay. Sa carrière est alors lancée et en 2012, elle est l’invitée d’honneur du festival de Cannes pour son film Gangs of Wasseypur.

Enfin, elle prête ses traits dans un film moderne mais néanmoins très indien (chants et danses) :Yeh jawaani hai deswani, une réflexion sur la jeunesse indienne d’aujourd’hui chez les classes aisées qui a eu un succès notable au box-office en 2013 et dont la BO a fait un carton.

Avec une liberté inédite en Inde, la comédienne zigzague entre films commerciaux et indépendants : dans les superproductions, elle joue les épouses rangées ; dans le cinéma parallèle, elle explore une sexualité pour le moins troublante. Une star entre modernité et tradition !

En attendant, Kalki Koechlin a su représenter le cinéma indien et susciter l’intérêt du public international. Une icône de la modernité indienne est belle et bien née !!!

ym6sewskj81zy7zg.D.0.Ranbir-Kapoor-Kalki-Koechlin-Yeh-Jawaani-Hai-Deewani-Movie-Song-Photo

                          kalki_koechlin_final x610_13

 

Publié par : leslie2921 | octobre 26, 2013

Kuch Kuch Hota Hai: le hit universel…

kkhh4

Quoi de mieux que de commencer le week-end en regardant un bon film bollywood ? Vous ne savez pas quoi choisir ? Pourquoi ne pas commencer par un classique du genre ?

Aujourd’hui, dans ma rubrique « films fétiches », j’ai souhaité parler du long métrage Kuch Kuch Hota Hai. Que dites-vous ? Ce nom vous semble familier ? C’est normal ! Sorti en 1998, ce film a marqué les esprits en restant plus de 10 ans au box-office en Inde mais aussi au Royaume-Uni ! Ce fut la première fois qu’un film indien connut un tel succès à l’étranger. Des générations entières se sont ruées au cinéma pour savourer cette belle histoire d’amour. Même aujourd’hui, elle reste diffusée en salles.

L’histoire…

Rahul et Anjali sont les meilleurs amis du monde à la fac. Lorsque Tina, une nouvelle arrivante s’octroie les faveurs de Rahul, Anjali prend alors soudain conscience de sentiments enfouis pour son supposé « best friend ». Comprenant que Rahul est désormais cœur pris, elle décide de guérir son chagrin d’amour en disparaissant, sans donner signe de vie. Rahul et Tina commencent alors leur aventure à deux, et fondent une famille. À la suite d’un accouchement douloureux, Tina sait qu’elle est condamnée et profite de ses derniers instants pour écrire huit lettres à sa fille, une pour chaque anniversaire. C’est dans son dernier courrier qu’elle donne une mission cruciale à sa fille : retrouver Anjiali, l’amour de jeunesse de son père.

L’histoire d’une quête amoureuse qui aura ému des milliers d’Indiens avec des sentiments exacerbés, de fascinantes scènes de danse rythmées par des mélodies entraînantes, un couple au top de sa forme… Du grand bollywood, à ne manquer sous aucun prétexte !

 Saviez-vous que…

  • Le rôle de Tina avait été refusé par maintes actrices bollywoodiennes dont Aishwarya Rai ? C’est finalement Shahrukh Khan qui a proposé le nom de Rani Mukherjee dont il avait vu le premier film.

  • Kuch Kuch Hota Hai est LE film qui a sensibilisé le peuple indien à une possible idylle entre le King et Kajol ?

kkhh7

Publié par : leslie2921 | février 16, 2013

Salman Khan ne croit pas en la Saint-Valentin…

Image

Le 14 février, fête des amoureux célébrée dans le monde entier. Date de l’année où chaque membre d’un couple tente d’impressionner son partenaire par des surprises et petites attentions originales. Cependant, l’opinion générale reste divisée quant à ces festivités : vous avez d’une part les amoureux romantiques qui ne manqueraient cette occasion de célébrer leur amour sous aucun prétexte et d’autre part les amoureux « terre-à-terre ».

Il semblerait que Salman Khan fasse partie de cette seconde catégorie. Le beau brun ténébreux, célibataire depuis quelques temps (mais qui reçoit des millions de lettres de demandes en mariage), ne se sent nullement touché par cette tradition : « C’est un jour comme les autres pour moi. Les gens devraient fêter leur bonheur chaque jour et non pas se fixer sur une date en particulier. Il s’agit désormais d’une fête commerciale, rien de plus… ».

Salman ruminerait-il du fait de sa situation amoureuse actuelle (qui est pour ainsi dire inexistante) ? Il semblerait que non : « Moi aussi je me rappelle, j’avais pour habitude dans ma jeunesse d’offrir des roses à des filles et je les invitais à sortir. Je crois tout simplement que mon concept de célébrer l’amour a changé. ».

Ne t’inquiètes pas Salman, tu ne resteras pas seul longtemps ! Et si tu t’aventurais à ouvrir l’une de ses lettres que tu as reçues, peut-être y trouverais-tu la femme de ta vie ? Je connais des fermiers pour qui l’expérience a été très bénéfique ! (^^,)

Publié par : leslie2921 | février 16, 2013

Shahrukh Khan et Kajol : la vérité sur leur relation !

Image

Ils sont célèbres, ils sont riches, ils sont beaux… Les deux étoiles de Bollywood, Shahrukh Khan et Kajol sont notamment reconnus pour leur alchimie à l’écran. Qui ne s’est jamais demandé en regardant Dilwale Dulhaniya Le Jayenge, Kuch Kuch Hota Hai ou Kabhi Kushi Kabhie Gham, si il n’y avait pas eu anguille sous roche entre les deux acteurs ?

Leur complicité face à la caméra a fait couler beaucoup d’encre en Inde, les paparazzis et journalistes les traquant sans cesse pour découvrir la vérité sur leur union. Beaucoup de fans ont en effet toujours rêvé d’une idylle entre le King et sa belle co-actrice. Dénicher la preuve d’un tel scénario serait un coup de maître pour les médias.

Mais qu’en est-il réellement ? Nous autres, occidentaux, sommes peu au courant des scoops et potins de nos chers acteurs orientaux, je vous propose donc au travers de cet article, de faire le point.

Kajol débuta très tôt sa carrière. Elle fut repérée à l’âge de 18 ans suite à son premier film, Bekhudi. Plus tard, elle fit la rencontre de son futur mari, Ajay Devgan, avec qui elle tourna un long métrage. Malgré un flop total, les tabloïdes retinrent surtout cette histoire d’amour naissante.

Au début de sa romance avec Ajay, Kajol connut un autre homme qui changea sa vie en divers points : Shahrukh Khan. Ils firent leur première apparition ensemble dans un film intitulé Baazigar, un succès sans précédent. Les réalisateurs misèrent alors tous sur le couple. C’est ainsi que les deux chouchous du public renouvelèrent leur collaboration pour un film qui changea radicalement la définition des « love stories » à l’écran : Dilwale Dulhaniya Le Jayenge. L’harmonie dégagée par le couple surprit encore une fois l’Inde toute entière.

C’est à cette époque que Ajay se crispa, frustré à la vue de tous ces magazines qui parlaient plus de l’équipe Shahrukh Khan/Kajol que de son propre couple. Ce dernier se sentit doublé : non seulement sa carrière battait de l’aile mais il commençait alors à avoir des doutes sur sa vie sentimentale. Shahrukh, quant à lui, déclara considérer Kajol comme sa propre sœur d’où cette relation tendre et affectueuse entre les deux acteurs. Bien qu’il n’y ait pas eu l’ombre d’une aventure entre eux, Ajay se vit très affecté par la situation.

C’est pourquoi Ajay parvint à un « commun accord » avec sa dulcinée : celle-ci ne devait plus jouer avec le King. Visiblement, Ajay était plus d’accord quant à ces termes que Kajol. Après un court embargo, elle tint tête à son compagnon et accepta un nouveau rôle dans un des films phares de Bollywood : Kuch Kuch Hota Hai. Les critiques acclamèrent le couple, le public fut enchanté… Un nouveau hit vit alors le jour !

Depuis, Kajol a ralenti la cadence, plaçant sa vie privée devant sa vie professionnelle. Les producteurs furent au comble de leur déception suite à la décision de l’actrice de mettre sa carrière entre parenthèses alors qu’elle était au sommet de sa popularité. Elle tourna finalement deux autres films avec Shahrukh : Kabhi Kushi Kabhie Gham et My Name Is Khan.

Kajol se maria à Ajay le 24 février 1999, et même si les tensions semblaient alors s’être apaisées avec Shahrukh, celui-ci n’assista pas à la cérémonie des deux tourtereaux… Alors ? Vrai amitié ou amour non dévoilé ? Il revient à chacun d’en juger !

Je vous laisse à présent la plume, faites-moi part de vos réactions !!!

Image

Publié par : leslie2921 | février 15, 2013

Mes films fétiches

Image

Chaque année, des centaines de films sont tournés en Inde. Si vous commencez à peine à vous intéresser au genre bollywoodien, choisir un métrage à visionner le soir entre copines ne doit pas être chose aisée… Cette rubrique est donc faite pour vous ! Cette dernière vous aidera en effet à vous forger les bases d’une culture cinématographique indienne solides. J’y publierai mes films fétiches et coups de cœur. À bon entendeur…

Dans la catégorie films cultes, je nomme Fanaa. Il s’agit de loin de mon film préféré. Pourquoi ? C’est bien simple : les réalisateurs ont su allier tradition et modernité au sein d’une même œuvre. De plus, des thèmes délicats en matière de politique et de terrorisme y sont abordés, laissant entrevoir d’autres perspectives qui contrastent avec le schéma typique des films bollywood.

Sorti en 2006, le film raconte l’histoire de Zooni, jeune aveugle qui décide de partir en voyage à New Delhi où elle fera la rencontre d’un guide pas comme les autres, Rehan. Très vite, les deux personnages s’éprennent l’un de l’autre et se plaisent à imaginer leur vie à deux. Un jour, ils apprennent que Zooni pourrait recouvrir la vue grâce à une opération au laser, entreprise qu’ils ne tardent donc pas à mettre en place, mais au réveil de notre héroïne, son prince charmant n’est plus. Ses parents lui apprennent en effet qu’il aurait péri dans une explosion terroriste. C’est sans compter sur la double personnalité de notre mystérieux Rehan…

Des chansons renversantes et entraînantes, des acteurs touchants et sublimes… Bref, un cocktail épatant de sons et d’images, à ne manquer sous aucun prétexte !

Image

Publié par : leslie2921 | décembre 30, 2012

2012 in review

Les lutins statisticiens chez WordPress.com ont préparé un rapport annuel 2012 pour ce blog.

Voici un extrait :

4 329 films ont été soumis au festival de Cannes de 2012. Ce blog a été vu environ 16 000 fois en 2012. Si chaque vue était un film, ce blog pourrait supporter 4 festivals.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

Publié par : leslie2921 | juillet 7, 2012

Bollywood And Its Wax Statues…

Have you ever dreamed of getting a picture of you and your favourite Indian actors? It is now very easy to do so… Wax statues are the solution! Indeed, some of them are very realistic and confuse the biggest Bollywood experts!

Who can you see and where? Different museums exhibit these sculptures in the whole world. Madame Tussauds is the most important one with different branches in all the continents. This is where you can find most of the Bollywood celebrities, that is to say Aishwarya Rai, Amitabh Bachchan, Salman Khan, Madhuri Dixit, Hrithik Roshan and obvisoulsy, Shahrukh Khan!

The Grevin Wax Museum, located in Paris, the French capital, is also well-known for its statues, even though its Bollywood collection is not as developed as Madame Tussaud’s. The King of the Indian cinematographic industry, Shahrukh Khan, is the only one star to be present there.

Here are some pictures of my trip to London, where I went to Madame Tussauds… I let you judge the resemblance between the actors and their wax statues…

Image

Image            Image

       Image      Image     Image

For more details, please, click on these links:

http://www.madametussauds.com/

http://www.grevin.com/achetez-vos-billets

Publié par : leslie2921 | juin 15, 2011

Hrithik Roshan et son porte-bonheur…

Il ne s’agit pas d’un fer à cheval, d’une patte de lapin, ni d’un trèfle à quatre feuilles… Mais d’un sixième doigt !

Vous ne l’avez peut-être jamais remarqué, et pour cause, il est rare de le voir à l’écran, mais il se trouve que l’une des plus grandes stars de Bollywood, Hrithik Roshan, a deux pouces à sa main droite. On parle de polydactylie, une malformation de la main.

Vous vous demandez sûrement pourquoi notre bien-aimé l’a gardé, alors que la plupart des occidentaux qui souffrent de cette malformation se font retirer leur(s) doigt(s) supplémentaire(s). Il se trouve qu’en Inde, le sixième doigt est censé porter bonheur.

Visiblement, la chance a souri à notre cher acteur, puisque ce dernier a su se faire sa place au sein d’une industrie cinématographique de plus en plus prisée…

Older Posts »

Catégories